Brochet
Retour
Brochet
Corps: Très allongé.

Tête: Développée, à mâchoire supérieure longue, aplatie en bec de canard; gueule immense pavée de 700 dents très pointues et coupantes.

Nageoires: Dorsale petite, très reculée, implantée au niveau de l'anale.

Coloration: Vert bronze à gris; les flancs sont parcourus de lignes obliques claires plus ou moins régulières, de marbrures et (ou) de tirets blanc crème; les nageoires postérieures présentent des marbrures brunes.

Taille: La longueur normale oscille entre 30 à 70 cm, mais ils dépassent souvent le mètre pour un poids de 500g à 4 kg, avec un maximum de 180 cm pour 35 kg.

Longévité: 70 à 80 ans.

Habitat: Zones calmes, assez profondes et encombrées de végétation. Les souches immergées, les branches mortes et les bordures d'herbier sont des affûts qu'il occupe fréquemment. Par très forte chaleur, il regagne généralement les profondeurs et navigue sous la thermocline dans les grands lacs. Les jeunes se tiennent le plus souvent dans très peu d'eau, mais un gros brochet peut aussi venir chasser à faible profondeur.

En Suisse: On le trouve dans tout le pays, sauf en Engadine. Il ne monte guère plus haut que 1400 mètres d'altitude.

Dans le Léman: Espèce autochtone très répandue depuis toujours.

Nourriture: Ses proies sont variées, de la petite ablette au chevaine de 500 g et plus. Les gros spécimens n'hésitent pas à s'attaquer à des poissons dépassant le kilo, à des jeunes brochets de 50 cm, voire aux canetons, poules d'eau ou rats.

Reproduction: Le brochet se reproduit de la mi-février à la mi-avril. Il constitue de petits groupes de trois à six individus, une femelle se trouvant souvent entourée de plusieurs mâles. Les lieux de pontes se situent dans les zones à herbiers peu profondes. Les femelles pondent en plusieurs fois de 5000 à 20000 œufs (par kilos) qui adhèrent aux herbiers. Chaque fraction de la ponte peut être fécondée par un mâle différent. Cette polyandrie permet un brassage génétique plus important, sans doute favorable à l'espèce. Après la ponte, une grosse femelle peut dévorer un mâle de petite taille, mais ce cannibalisme ne relève pas d'une habitude.
Les œufs incubent pendant quinze jours; quatre mois sont nécessaire à la résorption complète de la vésicule et les tout jeunes brochetons se nourrissent de plantes. Plus tard, ces apprentis chasseurs choisissent pour proies les alevins nouveaux nés. Ils ne possèdent pas encore une technique d'affût très élaborée et errent sur les plages peu profondes, toujours en quête de nourriture.

Divers: S'il n'est pas très rapide, le brochet atteint cependant sa vitesse de pointe en quelques secondes, et ce démarrage fulgurant surprend souvent les poissons imprudents qui s'aventurent dans son voisinage. Il ne pourchasse pas ses proies au-delà de quelques mètres, excepté les grenouilles qu'il saisit facilement lorsqu'elles sont obligées de nager.
Les attitudes du brochet trahissent son état d'excitation ou de repos. Lorsqu'il se tient près du fond, le "bec" tourné vers le bas, parfaitement immobile, les proies potentielles n'ont pas lieu d'être inquiètes: il se repose ou digère. Lorsque la faim le tenaille, ses sens se mettent en éveille et ses nageoires frémissent. Le brochet s'incline et prend une position horizontale ou légèrement redressée vers la surface. C'est là le signe d'une attaque imminente, dès qu'une proie passera à sa portée.

Intérêt culinaire: Chair savoureuse pour les individus de rivière, mais parfois fade et décevante pour ceux élevés en eaux closes. Elle s'accommode bien d'une cuisson au four, accompagnée d'une sauce au vin blanc.

Brochet
Brochet Brochet
Brochet
Brochet
Brochet
Brochet
Retour en haut de la page